Concerne: Congés de 30/04/2021, des 13 et 14/05/2021 et du 24/05/2021

Madame, Monsieur,

Chers Parents

 

Permettez-moi de vous rappeler l’organisation des congés du vendredi 30/04/2021, des Jeudi 13/05/2021 et vendredi 14/05/2021 (congé de l’Ascension) et du lundi 24/05/2021 (Pentecôte).`

 

 

  • En ce qui concerne le congé du vendredi 30/04/2021: 

    Les internes quitteront l’internat le jeudi 29/04/2021 vers 08h00 à l’instar des vendredis et se rendront dans leurs écoles respectives pour ensuite retourner depuis l’école à la maison à la fin des cours.

 

  • En ce qui concerne le congé des jeudi 13/05/2021 et vendredi 14/05/2021: 

    Les internes quitteront l’internat le mercredi 12/05/2021 vers 08h00 à l’instar des vendredis et se rendront dans leurs écoles respectives pour ensuite retourner depuis l’école à la maison à la fin des cours. Ils pourront réintégrer l’internat dès le dimanche 16/05/2021 aux heures habituelles (entre 20h00 et 20h30).

 

  • En ce qui concerne le congé du lundi 24/05/2021: 

    Une rentrée sera organisée le lundi 24/05/2021 aux heures habituelles (entre 20h00 et 20h30) en lieu et place du dimanche 23/05/2021.

 

 

Je vous remercie de votre collaboration et vous prie de croire Madame, Monsieur, Chers Parents, en l’assurance de ma parfaite considération.

 

 

Le Directeur,

Gilles DEBAY

 


 

 Concerne : Prolongation des vacances de Toussaint jusqu’au 11/11/20 inclus

Madame, Monsieur,

Chers Parents

  • Comme vous l’avez sans doute appris et afin d’endiguer l’offensive épidémique de Covid-19, les acteurs de l’école francophone et la Ministre de l’éducation, Caroline Désir, ont décidé ce jeudi 15/10/2020 de prolonger les vacances de Toussaint, prévues normalement du 02/10/20 au 06/10/20 prochains jusqu’au 11/11/20 inclus.

 

  • Par voie de conséquence, les internes reviendront à l’internat le jeudi 12/11/20 après les cours et vous voudrez bien dès lors prévoir exceptionnellement un pique-nique pour voter/vos enfant(s) pour le midi dudit jeudi.

 

  • Je vous remercie de votre compréhension et de votre collaboration et vous prie de croire Madame, Monsieur, Cher Parents, en l’assurance de mon parfait dévouement.

 

Le Directeur,

Gilles DEBAY


 

Note d’information relative à l’évolution des méthodes de tracing par les CPMS

en regard de l’accélération de l’épidémie.

20 octobre 2020

 

 

Au vu de l’accélération de l’épidémie, il est devenu indispensable de revoir et modifier les procédures de gestion des cas et contacts Covid. Ces adaptations sont nécessaires afin de répondre à 2 problématiques bien distinctes, liées d’une part aux nouvelles directives en matière de testing des personnes asymptomatiques décidées hier par les Ministres de la santé et, d’autre part, à l’augmentation importante des cas de Covid confirmés dans nos établissements scolaires. 

  1. Nouvelles directives en matière de testing des personnes asymptomatiques décidées hier par les Ministres de la santé

Voici ce qui a été décidé par les Ministres de la santé et qui impactera les procédures de tracing dans les établissements scolaires ;

Les priorités suivantes sont déterminées en ce qui concerne le prélèvement d’échantillons et l’analyse en laboratoire:

La capacité des laboratoires sur le territoire belge doit avant tout servir la santé publique. Les laboratoires doivent toujours donner la priorité à ce qui suit:

  • En ce qui concerne l’échantillonnage et les analyses de laboratoire, la plus haute priorité est à tout moment accordée aux patients symptomatiques, avec une attention particulière aux patients gravement malades, aux professionnels de la santé et aux personnes de plus de 65 ans et souffrant de comorbidités.
  • La deuxième priorité concerne la collecte d’échantillons et l’analyse en laboratoire des clusters/foyers au sein des collectivités, tant au sein des institutions de soins qu’en dehors de celles-ci.
  • La troisième priorité concerne le dépistage préventif des groupes cibles suivants : nouveaux résidents des institutions de soins pour personnes âgées, nouveaux résidents présentant un profil de risque (plus de 65 ans ou comorbidités) dans d’autres établissements de soins, personnes hospitalisées.
  • Les autres dépistages préventifs seront suspendus jusqu’au 15 novembre. Cela signifie également que le dépistage des personnes asymptomatiques sur base individuelle suite à un contact à haut risque est suspendu jusqu’au 15 novembre. Cela concerne principalement les contacts à haut risque (en dehors du suivi des clusters/foyers) et les personnes qui reviennent des zones rouges identifiées par l’outil auto-évaluation.  

Ces directives nécessitent une adaptation des protocoles de Sciensano et de l’ONE, celle-ci est en cours actuellement. Il a toutefois été demandé aux Centres PMS de mettre en application ses règles dès aujourd’hui. Nous travaillons au plus vite pour adapter les courriers et données à ces nouvelles réalités.

 

  1. Augmentation importante des cas de Covid confirmés dans nos établissements scolaires.

Gérer l’ensemble des cas signalés  devient impossible pour un nombre croissant de CPMS et ce nombre va augmenter dans les semaines qui viennent.  Nous devons accepter de faire état del’impossibilité de continuer à gérer tous les cas et rendre visible le risque sanitaire qui l’accompagne afin que les autorités le visualisent et prévoient des relais au niveau tracing pour les CPMS.

Une réflexion a été menée cette semaine à différents niveaux pour identifier des mesures permettant aux CPMS de traiter un maximum de cas dans le respect des limites de l’ encadrement disponible.

Voici ces mesures ;

  1. Dès cette semaine, passage progressif à une communication orale (contacts téléphoniques) uniquement lorsque la communication écrite n’est pas possible (sms + courrier dans la mallette et/ou mailing parents). Autrement dit, on inverse la priorisation : contact écrit privilégié par rapport au contact oral sauf quand c’est impossible ou inadapté. Chaque direction estimera, en concertation avec les membres du personnel, les situations qui justifient le maintien du contact téléphonique (enseignement spécialisé, publics plus fragiles,…)

 

  1. Cette semaine également, arrêt de l’envoi systématique des courriers bas-risques à toutes les familles, ce qui occasionne des appels non prioritaires qui surchargent les équipes. Certains parents reçoivent 3 ou 4 fois le même courrier… Abandon au profit d’une communication globale des mesures de protection sanitaire dans les écoles.

 

  1. Une fois les mesures ci-dessus mises en place et à partir de la semaine prochaine, recensement des cas qui n’ont pu être traités pour établir un état des lieux hebdomadaire. Les autorités seront averties de cet état des lieux.

Concrètement, quels sont les cas qui ne seront plus traités ?

Nous avons beaucoup réfléchi à identifier les situations les moins risquées. Il n’était pas envisageable de traiter les cas de manière consécutive jusqu’à l’atteinte d’un quota journalier car cette orientation est bien trop risquée si des clusters se déclarent en fin de journée.

Dès lors, le choix a été fait d’adopter une position de bon sens en regard des problématiques de retard dans le testing. Lorsque les situations de Covid confirmées chez un élève ou un MDP nous sont communiquées trop tard, c’est-à-dire après au moins 7 jours, le tracing ne sera plus réalisé. Ce type de situation, très fréquent, décrédibilise toute la procédure car il consiste à faire débuter les écartements après plus de 7 jours depuis le dernier contact à risque. Arrêter ce type de tracing devrait faire baisser  la charge de travail et évitera de nombreuses colères et incompréhensions dans le chef des écoles et des parents. Dans ce scénario, on concentre les cas non traités sur les situations où de toute façon, le système de gestion des cas est déjà défaillant dès le départ puisque les élèves et mdp contacts étroits du cas confirmés ont continué à venir à l’école pendant 7 jours. On peut légitimement questionner le sens d’un écartement si tardif…

Nous attirons votre attention sur le fait que notre objectif est de mener du mieux possible les missions qui nous ont été confiées tout en rendant visible la nécessité de prévoir des relais pour le surplus. Il serait totalement contre-productif  que les directions d’école  prennent la responsabilité de suppléer au manque de moyens des CPMS en faisant eux-mêmes les tracings impossibles à réaliser par les CPMS. Encore une fois, nous avons identifié les situations les moins dangereuses du point de vue sanitaire et ferons l’impossible pour assurer un maximum de suivis.

Je reste à votre disposition pour tout complément jugé utile,

Nathalie Lion

             


 

WALLONIE – BRUXELLES

ENSEIGNEMENT

Centre P.M.S. organisé par WBE de WAVRE Chaussée de Louvain, 72 – 1300 WAVRE

Tél. : 010/22.30.90

direction.wavre@ pmscf. be

secretariat wavre@pmscf be

Le 22 octobre 2020

Chers collègues, Chers parents, Chers élèves,

 

 

Au vu de L’augmentation significative des cas positifs a une infection Covid-19 et aux nouvelles mesures du 19 octobre 2020 concernant le dépistage des cas contacts, nous tenons a vous informer des dispositions suivantes.

 

  1. Nous ne remettrons plus de courrier pour les contacts a faible risque de Actuellement, les circonstances nous permettent de considérer que nous sommes tous des contacts a faible risque de contamination. Seules les personnes ayant eu un contact â haut risque de contamination avec une personne positive au covid-19 seront contactées par notre service.

 

  1. Le nombre très important de tracings a gérer par jour ne nous permet plus de contacter systématiquement les personnes concernées par téléphone. Sauf exceptions, nous privilégierons une communication écrite : vous recevrez un courrier papier via votre enfant quand il est a l’école, un mail lorsque vous en avez renseigné un a l’école (ou via la plateforme de l’école), ou éventuellement un

 

  1. Si vous recevez un écrit de notre part mentionnant que votre enfant est contact â haut risque, sachez que

Si votre enfant ne présente pas de symptômes, sa quarantaine sera de 10 jours après le dernier contact étroit. II ne doit pas effectuer un test de dépistage.

Si votre enfant présente des symptômes au moment ou vous recevez notre écrit OU en développe lors de sa quarantaine, prévenez votre médecin traitant qui décidera de la nécessité de réaliser un test de dépistage.

L’absence de votre enfant a L’école est couverte par notre service lorsque nous décidons d’une mise en quarantaine.

 

Pour rappel, voici les gestes barrières qui doivent être respectés quotidiennement :

  • Le port du masque est obligatoire pour les personnes au-dessus de 12 ans, dans les lieux publics fort fréquentés (écoles, musées, magasins, transports en commun, …).
  • Lavez-vous les mains régulièrement au Si vous n’en avez pas a disposition, faites usage de gel désinfectant contenant un minimum de 70% d’éthanol.
  • Evitez de donner la main, d’embrasser ou d’étreindre lorsque vous saluez quelqu’un.
  • Maintenez une distance de minimum 1,50m avec
  • Eternuez ou toussez dans le pli du
  • Utilisez toujours des mouchoirs en papier Après utilisation, jetez-les dans une poubelle fermée.
  • Restez vigilant lors de vos contacts avec les personnes â risque de développer des formes plus sévères de la maladie comme par exemple les personnes de l’entourage familial âgées de plus de 65 ans (grands-parents) ou porteuses d’une maladie Faites de même, lors de vos activités extra- scolaires, loisirs, sport,

 

Contactez votre médecin traitant pour lui faire part de l’apparition de symptômes :

  • Fièvre supérieure a 37°5 en axillaire sauf si la cause est connue comme par exemple après la vaccination.
  • Toux ou difficultés Les plaintes connues (par exemple une personne asthmatique) ne comptent pas SAUF si les symptômes s’aggravent soudainement.
  • Rhume avec possible petite toux accompagnatrice et éternuements ET autres symptômes (tels que maux de tête, douleurs musculaires, fatigue inhabituelle, maux de gorge ou manque d’appétit).
  • Altération du gout ou de L’odorat.

 

Nous restons a votre disposition et vous prions de recevoir nos sincères salutations. L’équipe du Centre P.M.S. WBE/PSE de Wavre : 010/22.30.90

La Direction : S. HEN NEAU

Les auxiliaires paramédicales :

ADAM, R. WEILER : equine.ottignies@pmscf.be

BOUVY : equipe.rixensart@pmscf.be

C.VAN QUAETHOVEN : equipe.wavre@ pmscf.be

E.DARDENNE : equipe.iodoigne@p.mscf.be